• Viens chez moi, j'habite chez une copine-

     

    Ca m'aura pris environ trois mois, mais ça y est, je suis posée sur mon blog, installée et tout. T'as vu ? Je viens de changer de culotte. Perso j'aime bien. Et surtout, je ne te demande pas ton avis parce que ce qui compte, c'est moâ, n'est-ce pas? Le plus important, quand toi tu viens ici, c'est comment je me sens moâââ quand je viens te lire ou te raconter n'importe quoi dans ce même espace. D'ailleurs, est-ce que je te pose des questions quand je m'esquinte les yeux chez toi parce que tu as un goût de chiotte et que tu te moques de savoir ce que je pense ? Non ! Tu as bien vu : je ne fais jamais de commentaire sur ton look à toâ. Bin voilà : quand tu viens chez moi, tu fais pareil : tu supportes.

    Bon, c'est pas le sujet.

    De toutes les façons, il n'y a pas de sujet aujourd'hui. J'ai trop de choses dans la tête pour choisir ce dont je vais te parler. Mais finalement tout en voulant respecter la demande générale de Popo qui a répondu à mes questionnements précédents, c'est du... social ( ) que je voudrais évoquer . En effet, je viens de découvrir un truc ahurissant.

    Figure toi qu'en allant rendre visite il y a deux jours au Père Michu j'ai reçu une information qui m'a un peu laissée sur le kiou. Voici l'histoire (j'essaie d'aller droit au but) :

    Le père Michu habite Paris en semaine. Dans le 13° arrondissement si tu veux des détails, mais je n'irai pas plus loin parce qu'on s'en fout et que ce n'est pas le sujet. Je suppose que l'histoire qui suit pourrait se passer dans n'importe quel quartier de Paris ou de Navarre (à vérifier).

    Il y a environ deux ans, une dame, qui vivait à deux maisons de l'immeuble où il loge, est décédée. Jusque là, tout va bien (sauf pour elle). L'histoire, me semble-t-il, devient originale quand on découvre que la défunte avait pour unique héritière une jeune femme (ou peut-être pas si jeune, je n'ai pas le détail exact), intellectuellement déficiente, placée dans une maison spécialisée et mise sous tutelle (évidemment). Donc ... avoue que c'est pas banal et que la situation est un peu " spéciale", si ce n'est "compliquée". Le bien devient vite une patate chaude entre les mains du tuteur. La maison reste inhabitée pendant des mois et des mois. Et des mois. Ca fait beaucoup de mois. Au bout de plusieurs de ces mois, dans un souci de prévention, le commerçant le plus proche qui est le tenancier d'une brasserie sise juste en face de la maison, installe une grosse chaîne et un cadenas maouss comak pour éviter les malveillances et squatters en tout genre. Le père Michu, lui,  profite de la situation pour occuper le "bâteau", juste devant la maison inoccupée, quand le stationnement dans la rue devient impossible. Ca vivotte comme ça pendant plusieurs mois.

    Un jour, surprise Branle bas de combat. La maison est investie de nouveaux locataires et d'un lapin dit " très timide " , pour lequel, par souci de protection, on appose une pancarte sur la grille du jardin afin de prévenir les visiteurs distraits. Pour qu'ils ne l'écrasent pas malencontreusement. Pour qu'ils ne le laissent pas s'enfuir, ce qui serait contrariant. Imaginez un lapin courir au milieu des rats de la capitale ...  N'empêche qu'il doit vraiment être très timide, parce que je ne l'ai encore jamais rencontré.
    Le soir, dans la cour attenante à l'entrée de la maison, qui donne sur les appartements de tous les voisins la rue, ça gratouille jusque à une heure très avancée de la nuit soirée (ce sont les nouveaux habitants qui grattent. Le lapin timide, je ne sais pas), les voisins gueulent régulièrement. (Parce qu'ils travaillent le lendemain, eux ! ). Ca fume (on ne veut pas savoir quoi). Ca invite tous les chiens crevés du coin. Ca bobo-baba-ise ...

    Le quartier ne voit pas vraiment d'un super bon oeil ces nouveaux arrivants qui malgré des airs de poètes, emmerdent l'ordre qui était établi depuis quelques décennies dans un environnement qui s'était correctement développé et était devenu prospère après avoir été bien craignos par le passé, ayant été notamment le théâtre de barricades tout autant historiques que sanglantes au moment de la Commune de Paris en 1871. Refermons la parenthèse.

    Et puis ...

    Et puis voilà-t-y pas qu'on apprend que les nouveaux locataires n'ont rien à voir avec la défunte, ancienne propriétaire de la maison. Mais alors : RIEN.

    Ce sont des squatters.j

    Ils se sont introduits dans la maison au nez et à la barbe de tous. Ils ont fait le ménage (= vidé la maison des choses qui ne les intéressaient pas) sous les yeux des habitants du quartier qui, forcément, ne sachant qui étaient ces gens, pensant qu'ils agissaient en bonne foi, ne se sont pas souciés d'eux plus que cela. Qui demande à son voisin, lorsqu'il emménage, si ses papiers sont en règle ? Hin ? QUI ?

    Sauf que.

    Maintenant, on sait. Ils n'avaient pas la clé, mais ça ne les a pas empêchés de rentrer. Et je peux te dire que d'après les maigres infos que je suis allée glaner on ze net, le quartier n'est pas près de s'en débarrasser.

    Ca fait près d'un an qu'ils sont là. Ce dernier dimanche, ils costumisaient le muret du jardin quand je suis arrivée. On aime ou pas l'art de rue, il faut reconnaître que certains " dessins " parviennent à être agréables à l'oeil. Mais ici, je t'assure que j'ai les yeux qui saignent.

    Il parait que la loi sur (ou contre ? ) les squatters a changé.  Je me demande si j'ai bien compris. Regarde, je suis tombée . Bon : je ne suis pas une grande lumière, intellectuellement, mais j'ai eu beau forcer mon neurone, j'ai pas pigé le texte ...

    Finalement, j'ai bien ri en lisant l'article consacré . Et je n'ai rien trouvé de plus récent ...

    J'ai juste dit au Père Michu : " Courage, fuyons ! on est dans la merde ! "

    Surtout lui en fait.

    " Sur les bords, au milieu, c'est vrai qu'ça craint un peu ", non ?

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Yo ! Coucou !Forte chaleur »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 14 Juin à 02:35

    Bon soir-nuit-jour,

    Je connais une personne à qui cette mésaventure est arrivée; Elle a payé pour que les skatters décampent !

    (entre parenthèses pour que cela reste entre Nous...je suis bienheureux de revoir ta prose )

      • Mercredi 14 Juin à 06:59

        Argh ! T'es sérieux ? Elle a payé combien ?
        Moi je préfère déménager. Le quartier est en train de décliner de toutes façons.

        (Ma prose, ma prose ... merci, mais avais-tu vu qu'il y avait un ou deux trous ? J'avais avalé quelques mots en cliquant.)

    2
    saby
    Mercredi 14 Juin à 06:34
    Les gens sans gène arrivent à leur but ... balèze hein je trouve . Merci pour le clip tiens ... en buvant le kwa sympa. Bonne journée Leonie Bibi
      • Mercredi 14 Juin à 07:00

        Toi même ! Et sois sage...

         

    3
    Mercredi 14 Juin à 10:44

    Salut

    je ne dirais donc rien du decor de ce blog

     

    y a des malins partout qui profitent du bon système des lois

    appliquées  2 - 3 ans après les faits

     

    si vous pouvez déménager faites le oui

    un jour c'est chez vous qu'ils s’installeront

      • Mercredi 14 Juin à 16:51

        Oui, mais je pense aussi au tuteur de l'héritière ... n'est-ce pas un peu léger de sa part ? N'est-il pas un peu responsable de cette situation ? Où va le pognon de l'héritage ??? Si tu voyais la barraque, au pied de la Butte aux cailles ... ça va ... c'est du lourd ... il a peut-être mis des potes à lui.
        Wé, on va se casser, c'est sûr. Je vais pas réfléchir à deux fois. 

      • Mercredi 14 Juin à 16:57

        @Pipiou : L'article des Echos date de juin 2016. Il n'est pas prêt d'être promulgué non plus ... Ils ont passé le délai de dépôt de plainte de 48h à 96h. Super. You-pi, comme dit Juppé.

      • Jeudi 15 Juin à 08:55

        Bonjour

        OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

        quand il y a du laisser aller

        y a des profiteurs ou des complices LOL

    4
    Mercredi 14 Juin à 12:11

    c'est dingue des trucs comme ça, z'avez raison de vous barrer.

    Texte de 2008 et pas encore promulgué...

    c'est normal : si on regarde bien, à l'Elysée y'a que des squatteurs (je sors)

    (et en plus c'est nous qu'on les paye) (je re-sors)

     

      • Mercredi 14 Juin à 13:31

        PIPIOU...c'est vrai que tu as du "ressort !"

        Concernant le consternant sujet de BIEN-MICHU : la femme a donné le montant d'une année de loyer !!

        Par contre, suite à un conseil d'un "Loup qui le voulait du bien" elle a déposé plainte pour vol de mobilier et de fourniture d'eau et d’électricité.... Les mal-au-tru ont été condamné...je n'ai pas suivi l'affaire.

        Bonnes pensées à vous vous.

      • Mercredi 14 Juin à 16:57

        @Loupzen : ça c'est une brillante idée. Je ne peux pas l'appliquer parce que ça ne se passe pas chez moi. C'est la maison qui est juste à côté de la maison de l'immeuble où on habite.

        T'aurais pas une autre idée brillante ?

        A part leur tchourer le lapinou pour en faire un civet.

    5
    Mercredi 14 Juin à 16:55

    @Pipiou : L'article des Echos date de juin 2016. Il n'est pas prêt d'être promulgué non plus ... Ils ont passé le délai de dépôt de plainte de 48h à 96h. Super. You-pi, comme dit Juppé.

    6
    Mercredi 14 Juin à 17:40

    Hé bien, quel bazar, et on a  en ce moment un pbe aussi, pas de squatteuse, non officielle, puisqu'elle avait un bail. C'est notre locataire de notre premier appart. Elle paie pas toujours son loyer, vive la fonction loyer impayés, qui y remédie mais ça prend 2 à 3 mois chaque fois... elle  sait qu'on renouvelle pas son bail, suite à ses pbes de paiement, et aussi de dégradations dans l'appart et encore on l'a pas vu de visu, car je pense que je l'étranglerai  cette locataire, pbes aussi avec les autres occupants de l'immeuble... On veut la virer, et ben, elle trouve pas de logement ailleurs et elle a des aides du coup chez nous elle paie pas cher du tout pour un 75m2 et voilà, si procédure d'expulsion on en a pour 2 à 3 ans et on peut pas récuperer notre bien, le vendre.... marre et ça, merci Mme DUFLOT car c'est depuis sa foutue loi que les locataires ont tous les droits et les SQUATTEURS aussi, alors bon courage

      • Jeudi 15 Juin à 12:48

        J'ai jamais compris cette conception selon laquelle : je suis pas chez moi, c'est pas mon appart ou ma maison, je m'en fous. Et tu vois de ces trucs ... les gens restent six moix, six ans, vingt ans ... ils " s'en foutent " parce qu'ils ne sont pas chez eux.

        Bin ... bon courage aussi alors ... il est clair que Duflot n'a pas eu que des idées brillantes ...

      • Jeudi 15 Juin à 16:37

        "faites du social" qu'ils disaient... quelle connerie !!

        Courage Poppins !

         

    7
    Jeudi 15 Juin à 06:42

    Je viens de faire le tour de ta présentation et suis toujours bluffée de ton habileté en la matière de faire rubriques etc ... J'ai essayé de me mettre à jour de lecture des posts à Mme Michu  ...  Bref   Léonie Bibi je te la souhaite  bonne et te fais la bise virtuelle 

      • Jeudi 15 Juin à 12:48

        Heu ... merki ^-^

        (je sais pas trop de quoi tu parles en vrai)

        Bonne journée ! Kissous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :