• Les photos

    Autre sujet intéressant et ô combien récurrent : les photos.

    En ce qui me concerne, si je déteste qu'on ME prenne en photo, je me contre moque qu'on prenne mon travail en souvenir. Ce qui m'importe c'est la MANIERE de le faire. Et dans le domaine, on voit de tout.

    J'ai eu globalement des échanges magnifiques avec toutes sortes de personnes. Seules, accompagnées, en famille, en amoureux, entre amis, jeunes, moins jeunes, toutes situations sociales confondues. Des français, des étrangers, des campeurs, des vacanciers de hasard, des habitués, des connaisseurs, des qui étaient juste curieux, des qui savaient pas comment tuer le temps les jours où le crachin nous tenait compagnie ... mais la plupart du temps, c'étaient des gens foncièrement intéressés, qui ne faisaient pas semblant et surtout c'étaient des gens avec lesquels j'avais de jolis échanges. Bien entendu, on a principalement parlé de mon travail mais parfois, de fil en aiguille, d'autres sujets se greffaient sur la conversation. Me reviennent en mémoire par exemple ce duo de bordelaises mère-fille avec lesquelles nous avons parlé de leur région que j'ai découverte l'été dernier, d'Alain Juppé (oui ! oui ! yes ), de leur magnifique musée de l'Aquitaine qu'elles ne connaissaient pas encore (le cordonnier étant le plus mal chaussé), de leur super musée du vin dans lequel elles n'avaient pas davantage mis les pieds.
    J'ai revu ce monsieur qui habite non loin de là et qui me suit fidèlement, expo après expo.
    Il y a eu ce campeur, arrivé à vélo, qui est entré avec ses crampons et manquait de se casser la figure tous les dix pas parce que ses chaussures glissaient sur le sol médiéval. Il m'a raconté son tour de l'Italie pendant deux mois, il y a quelques semaines, en camping car. Il m'a parlé de son voyage en Russie. Il s'agissait d'un retraité qui adore les voyages. Il m'a expliqué qu'il voyageait seul, sa femme préférant regarder la télé ou aller au cinéma, ajoutant que " de toutes façons, dès que je trouve une nana qui a mes goûts, je me barre avec elle ", et j'ai pensé qu'il avait raison, surtout que pour un retraité, il était bien canon ! Mais, se sentant coupable soudain de ce commentaire à une inconnue, il m'a expliqué qu'à sa décharge, sa femme avait été très malade à cause du coca-colà, qu'elle ingurgitait à raison de 1,5 l quotidien. " C'est fini maintenant, mais elle n'a rien compris. Elle continue à boire des sodas ! " 

    C'est que souvent, une chose entrainant l'autre, on commence par parler d'un objet exposé et puis ... il arrive que l'on fasse office de psy. Cela me fait autant sourire que ces visiteurs qui semblent repartir rassérénés. J'adore ça. J'aime écouter, parfois je pense que j'aime encore plus écouter que parler moi-même. Probablement parce que cela m'évite de dire des âneries. Et puis, un échange, c'est un échange. Je leur parle de moi à travers mon activité, ils me parlent d'eux parce que justement, s'ils se sont arrêtés et ont pris le temps de m'aborder, c'est qu'une pièce, quelque part, les a renvoyés à eux mêmes.

    Après une certaine " intimité ", je n'éprouve aucune difficulté, au moment où ils me demandent s'ils peuvent photographier l'espace, à leur répondre favorablement. Mais parfois, c'est relativement rare mais ça arrive, j'ai envie de les éduquer un peu. Soit parce que je suis d'humeur taquine, soit parce que j'estime qu'ils poussent un peu.
    C'est ainsi que quand un groupe d'amis Suédois s'est pris en selfie devant une de mes pièces, prenant la pose à l'identique de celle de la sculpture qu'ils capturaient, je leur ai demandé de ne pas bouger afin que moi aussi je puisse immortaliser l'instant. Bien entendu ils ne pouvaient refuser et c'est à partir de là que nous avons eu un échange très sympa qui s'est achevé en leur communiquant les coordonnées d'un producteur de calva dont ils souhaitaient ramener quelques bouteilles.

    Mais il y a eu cette Irlandaise qui est entrée en trombe, sans saluer, à l'identique du groupe dont je commentais l'attitude dans un précédent billet, et qui s'est littéralement mise à photographier en mode rafale, sans rien demander et alors que j'étais en train de travailler tout près d'elle. Je n'ai pas hésité : " Ce serait gentil de demander avant de prendre des photos ". Elle s'est interrompue bien sûr. Elle a bredouillé : " Je ne vous avais pas vue " ( !!! ) " Je ne savais pas que c'était vous l'auteur des photos " ( !!!!! ++ )

    " Ce n'est pas le sujet. C'est une question de courtoisie et de respect, c'est tout. Vous comprenez, quand vous avez ce comportement, nous, on se sent parfois comme des singes dans un zoo. Vous entrez, vous voyez qu'on est là, vous ne dites même pas bonjour et vous photographiez sans même regarder ce que vous photographiez, au mieux vous apercevez ". Elle était un peu gênée, a ri maladroitement, s'est remise à balbutier. J'ai enfoncé un peu le clou : " Quand vous allez chez des gens, dans leurs maisons, est-ce qu'il vous arrive de prendre en photo leur salon, leur cuisine, leur chambre, sans leur demander leur avis ? C'est un petit peu la même chose. " Elle a rougi. M'a proposé d'effacer les photos. Je lui ai répondu que le problème justement, c'était que ça m'était complètement égal qu'elle prenne des photos. Parce que le VRAI problème était la manière dont elle prenait les photos. Elle n'osait plus repartir, plus bouger et moi, intérieurement, je me marrais (oui : je peux être une teigne, oui-oui ! ).

    Mais le meilleur pour la fin : là où j'étais vraiment explosée de rire (et j'en ri encore en y pensant), c'est avec ce trio de trouduks d'une soixante dizaine d'années. Même principe : on entre, on ignore tout le monde, on ne dit pas un mot et cliclicliclciclic , on photographie BETEMENT, sans même avoir une idée de ce qu'on photographie. Je les ai laissé faire puis, au moment même où ils repartaient : " Bonjour Madame, bonjour Messieurs. Attendez, je vous en prie, ne partez pas comme ça ! Moi aussi, je vais vous photographier ".

    La dame (bête) : " Non merci. C'est gentil mais ça ira "

    (J'étais morte de rire)

    " Ah ! mais non ! Ne bougez pas ! Vous vous prenez en photos devant l'une de mes pièces donc je vais vous prendre en photo à mon tour pour mon souvenir à moi ".

    Ils se sont retrouvés comme des cons et ... destabilisés par la situation, ils ont pris la pose. Je voyais ma collègue attachiante se pincer presque pour ne pas rire. Et moi ... pire. On aurait pu en rester là, mais je crois qu'ils n'ont pas apprécié. " Il est marrant votre clown " me dit Roger Moore (ou son frère, je ne sais pas. Il lui ressemblait drôlement) en se référant à l'objet qu'il avait pris en photo.

    " Ah ! mais Monsieur, ce n'est pas un clown ! C'est le Chapelier de Mars ". Devant ses yeux ahuris, j'ai expliqué qu'il s'agissait de l'un des personnages du livre de Lewis Caroll " Alice au pays des Merveilles ". D'un air particulièrement hautain (je te jure) il me rétorque : " Moi, je n'ai jamais lu ça " ( Tu notes le " moi je " et " ça " ). Il se trouve que je ne l'ai jamais lu non plus, j'ai essayé pourtant, mais j'ai trouvé ça chiant, je ne suis jamais parvenue à rentrer dans l'esprit de ce livre ... mais je n'ai rien dit là-dessus. Pour me moucher, il ajoute " Moi, j'ai lu Virgile " (Toujours le " moi, je " ).
    " Ah ! c'est sûr " , réponds-je à mon tour en souriant comme un ange biggrin, on n'est pas dans le même registre. "

    Là-dessus, son trouduk de copain, qui avait oublié de retirer le balai qu'il avait dans le cul qu'on voyait dépasser de sa bouche, en rajoute une couche. " Moi, j'ai lu le Kâmâ Sutrâ ", dit-il avec une intonnation qui place des accents circonflexes sur chacune des voyelles de l'alphabet, si tu vois ce que je veux dire. " In english ", toujours avec ses accents circonflexes même là où l'on ne peut pas en mettre. Puis, de toute évidence, ayant été vexé par ma prise d'otages en photos, cherchant certainement à m'écraser un peu, il se met à poursuivre en anglais. Désignant l'objet de la photo, il ajoute encore, à l'attention du copain et comme si je n'existais pas : " This is the Mad Hatter, from Alice in Wonderland, you know ... " et blablablaaaa ... Moi, tu me fais pas ça. J'existe et tu me respectes. Comme tu sais, je parle un peu anglais. Du coup, pas démontée, j'ai également enchaîné dans la langue de William, me foutant de lui de façon certes polie mais ostentatoire. Mais polie toujours. Mais ostentatoire quand même. Tu visualises ?
    Ils sont partis dégoûtés.

    L'attachiante pliée.

    Et moi ... morte de rire !

    Tu sais, j'aime bien vieillir. On devient moche, mais on prend de l'assurance. J'aime bien le coup des photos aussi. Je pense qu'à partir de ces expériences, je vais poursuivre mon show à chaque fois que l'occasion se présentera.

    Pour le plaisir d'en écrire des billets.

     

     

     

    « Merci pour ce moment ...Testé pour toi : la télésurveillance »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 2 Août à 10:59

    Salut la paparazzi des imbeciles heureux et en groupe,

    Bonjour les amis du blog

    experiences interessantes que les expos en effet,

    ou toutes sortes de manifestations pour rencontrer des artistes, des auteurs etc...

    c'est là que l'on voit le peuple dans sa pure définition, un melange de beau et de laid

    il y a les categories minoritaires qui montrent les courtois, les sensibles, les intéressés, les fans, les observateurs, les timides, les poseurs de questions, les sympas etc......

    et la catégorie souvent majoritaire : les imbeciles, malheureusement c'est ce qu'on rencontre le plus

     

    il faut se trouver des astuces pour oublier les cons

    http://www.blogdudimanche.fr/10-astuces-pour-survivre-ce-monde-de-fou/

     

     

     

      • Mercredi 2 Août à 18:06

        Bonsoir jeune homme !

        Aucune des astuces suggérées ne me convient ! ^^ Moi, je préfère rigoler et là, je me suis vraiment marrée ! Et pour ce coup là, pendant 8 jours, j'ai eu une majorité de gens charmants et les pignoufs ont tous été mentionnés. Sauf une famille, qui a laissé sa petite fille de 6/7 ans entrer à bicyclette et faire le tour de l'exposition sur son vélo. Oui-oui !!!! SUR SON VELO ! A vélo, donc !

    2
    Mercredi 2 Août à 16:45

    Comme je te comprends. Mon chéri avait tendance aussi à faire ça... Et puis je lui ai conseillé de demander avant de prendre une photo, et ça a  mieux marché. les gens étaient même étonnés qu'il demande. Il a compris que c'était quand même normal, car quand on lui pique ses photos il fait la gueule, alors il a fait le rapprochement; Surtout sur les stands de foires etc... Un jour il s'est fait ramasser et ça lui a fait du bien, hihihi

    Tu as raison d'agir ainsi les gens manquent de politesse, il faut leur apprendre.

    Bisous.

      • Mercredi 2 Août à 18:08

        Et oui, c'est vrai, la politesse étant devenue un bijou précieux et rare, on est toujours étonné de s'entendre demander si on peut faire telle ou telle chose. Mais c'est bien ce qui contribue à accepter la demande sans sourciller ! Tu as eu raison toi aussi de l'expliquer à ton Namoureux. Oui, il ne faut pas se décourager et éduquer les gens à qui il manque la case !
        Merci de ton soutien par ce commentaire. C'est vraiment gentil.

    3
    Mercredi 2 Août à 18:16

    Te connaissant, j'imagine sans peine, la scène. Et tu as bien fait et j'ai bien ri avec les derniers visiteurs dont tu parles. Au fait un article CHAMPS ELYSEE  est pfiouuu parti, supprimé? bises poppinesques

      • Mercredi 2 Août à 20:19

        Ah bon ? Je suis vraiment comme ça en vrai, tu trouves ? Flûte alors (sourire large). Je t'assure que j'ai bien rigolé.

        L'article dont tu parles est celui-ci que tu as aperçu (ou lu ? ) en photos mais comme j'étais avec ma tablette, que je ne maitrise pas comme l'ordi, j'ai fait une fausse manip' et pfiouuuuttt ... envolé ! C'est pourquoi je l'ai ré-écris ici.

        J'abandonne l'idée de bloguer sans mon ordi, c'est trop chiant.

    4
    Jeudi 3 Août à 06:25

    Y' a pas photo...c'est le top ! le poids des gros mots et le choc des gogos !

    s'il te plait madame..prends cinq minutes et vas lire ici : http://hurlements-de-loup.eklablog.com/le-poids-des-mots-le-choc-de-l-intello-a118176100

    Je me suis régalé dans ton expérience..c'est faire de la subtilité un grand art! je n'aurais qu'une seule chose à te dire : '' CLIC-CLAC MERCI KODACK''

     

      • Jeudi 3 Août à 07:26

        Vu.

        Choquée d'abord, puis finalement, une fois digérée la lecture, pas tant que ça.
        Ah ! La bêtise ! Que d'âneries se commettent en son nom sans la nommer !

    5
    Jeudi 3 Août à 16:59

    Intéressant !!! Moi, j'essaye de faire attention, de demander la permission,..... de ne pas prendre de photos en douce.....de ne pas gêner...etrc......mais je reconnais, qu'avec l'appareil photos entre les mains, je suis parfois dans mon monde et je ne mettrais pas mes mains à couper que je ne fasse pas quelques indélicatesses.......

    Je trouve que, tout comme le portable, notre attention est un peu ailleurs......ce qui n'excuse pas pour autant un comportement irrespectueux, je suis bien d'accord avec ça !!!

    En fait tu vois cet écrit est aussi une petite piqûre de rappel clown

    Je trouve tout à fait logique tes réactions devant l'incorrection, elle me semble même nécessaire !!!

    Bonne soirée 

    Bise et à bientôt

      • Jeudi 3 Août à 19:16

        Bonsoir Chris, et merci pour ta spontanéité et ta franchise. Mais tu as bien compris, n'est ce pas, qu'il s'agissait AVANT tout d'une question d'attitude. Ce n'est vraiment pas un problème de photo dans l'absolu. En tout cas, pour ce qui me concerne.

        Bonne soirée ;-)

      • Jeudi 3 Août à 19:17

        Pardon, j'ai avalé ton Y
        Bonsoir ChrisY !

    6
    Samedi 5 Août à 08:25

    Coucou,

    lol ! c'est vrai que c'est dingue cette habitude de photographier sans rien demander ! (et sans même dire bonjour ! wink2)  

    Aujourd'hui TOUT est pris en photo, de préférence avec soi-même au premier plan pour des selfies bien pourris... pour se montrer ou pour se regarder ?  Et ce qui est à l'arrière-plan......  reste à l'arrière-plan :( 

    Jolie réaction et excellente technique, sinon de déminage, de fous rires  he

     

    Tiens j'ai pensé à toi hier : j'ai vu un reportage sur Arte intitulé l'Australie sauvage (45mn) : "Ce premier volet nous emmène dans l’Outback, désert situé au cœur de l’Australie, milieu hostile et imprévisible, mais fourmillant de vie" (lien Arte)  Superbe !

     

      • Samedi 5 Août à 18:29

        Ah flûte ! J'avais oublié que j'avais flingué le son de mon ordi ! Du coup, je regarde ça plus tard sur l'Ipad. J'oublie pas, hin ! Mais merci ! c'est gentil de penser à moi (qu'est ce que je vous fais pas faire quand même ! ). Bin tu sais quoi ? Tu risque d'avoir un reportage très " chuleto " dans quelques semaines car il y a moyen que je parte en ... Tanzanie ! (J'ai une année de oufette, je te jure. Il m'arrive des trucs de malade. Mais de malade, cette année ! )

        Sinon, pour les photos, s'il y a un moment où j'ai envie de jouer au bourre-pif, c'est au spectacle : théâtre, ciné ... c'est inimaginable ce que les gens peuvent être mal éduqués, à regader régulièrement leur téléphone, envoyer des messages, etc ... Cette lumière bleue qui s'allume ponctuellement devant moi ou sur les côtés, je ne la supporte plus ! Un jour je pense que je vais vraiment faire une remarque.

    7
    Samedi 5 Août à 08:49

    bonjour

    bon samedi

     

    je reviens en vitesse pour deposer une video a propos

    l'idiote du jour qui veut se faire un selfie dans une galerie d'art et qui detruit une collection

    en haut a droite qu'il faut regarder la miss catastrophe

     

    https://www.youtube.com/watch?v=BvmIL8NCSJ8

     

     

      • Samedi 5 Août à 18:31

        Oh mon dieu ! J'ai du regarder deux fois. La première fois, j'étais bêtement attirée par la fille centrale et quand j'ai vu l'effet domino, j'ai pas compris. Du coup, j'ai regardé une deuxième fois.
        C'est incroyable !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :