• Je RÊ-VE !

     

     

     

    Je t'en prie : pince moi bien fort !

    Excuse moi si je m'étouffe à moitié ce matin en découvrant l'article qui suit :

     

    C'est à découvrir ICI.

    On y parle de bande d'enfants, une vingtaine, âgés de 9 à 15 ans, livrés à eux mêmes, venus du Maroc en passant par l'Espagne probablement, il y a deux mois. Etc, etc ... je ne vais pas vous refaire l'article ici. 

    De cet article, j'ai retenu que parce qu'elle est très méfiante, la bande, qui terrorise les habitants du quartier par ses agressions et menus larcins, est difficile à approcher. La mairie de Paris est vraiment, mais alors vraiment très embêtée. On nous explique que " protégés par les Conventions internationales et les traités européens) et la prison n'(étant) pas adaptée vu leur jeune âge et leurs petits larcins (vols de téléphones portables le plus souvent  ", on ne peut pas les renvoyer chez eux. Alors, la mairie, qui ne peut pas faire le boulot, est allée chercher une asso spécialisée qui nous explique de son côté qu'il faut d'abord gagner la confiance du gang afin de pouvoir leur expliquer pourquoi tout ça c'est pas bien. Et ensuite, les mettre dans des foyers. 

    En conclusion, on nous dit, et on le surligne en gras, que ces enfants sont en danger, qu'ils sont une proie facile pour les réseaux mafieux, qu'il est urgent de les protéger.

    ?

    !

     

     

     

     

    « Ca alors !Et glou et glou et glou et glou ... »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Mars 2017 à 15:57

    Y a plus d'enfants ! Si la Mairie de PARIS n'y peut rien, que faire ? ... Attendre que tout ça passe ? et subir......Et si nous en avions plus qu'assez ?

      • Dimanche 26 Mars 2017 à 16:20

        Il faut dire que soeur Anne est déjà bien occupée à emmerder les parisiens sans l'aide d'une bande d' "enfants" ! On ne cherche plus à savoir à qui profitent les crimes, n'est-ce pas ?

    2
    Dimanche 26 Mars 2017 à 15:58

    En effet on rêve, mais quoi? sont en danger? et ceux qu'ils agressent? non? je vais paraitre dure, mais les centres de rééducation ou retour au pays serait pas un mal.

      • Dimanche 26 Mars 2017 à 16:21

        Oui, j'ai beaucoup aimé le final de l'article.

        N'importe quoi, c'est n'importe quoi. A l'image de notre quotidien depuis quelques années.

    3
    Dimanche 26 Mars 2017 à 16:05

    Ouais... je t'en foutrais moi des baffes à ces petits cons. Oups c'est vrai que on ne peut plus leur en donner (des baffes) c'est puni par la loi. Pourtant de bons coups de pieds aux fesses ne leurs feraient pas de mal. Et oui on en est là on ne peut plus rien dire  et rien faire. Si juste la fermer et encore.

    Pauvre petits bout de chou.. il faut les excuser peuchère.

    Le danger c'est qu'ils sont venus  foutre le Bordel chez nous car chez  eux on n'en veut plus.

    Ah elle est belle la France.

      • Dimanche 26 Mars 2017 à 16:23

        Ah ça ... des baffes, des baffes, oui !

        Il faudrait peut-être revoir les textes des Conventions internationales et des traités européens.

        Il disait quoi, Fifi, à ce sujet, déjà ? ...

        ...

         

    4
    Lundi 27 Mars 2017 à 09:51

    salut

    en plus ces petites terreurs refusent qu'on s'occupe d'eux, pureeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

    et apres certains iront voter Le Pen

      • Lundi 27 Mars 2017 à 13:11

        Tu me l'ôtes de la bouche. On se demande s'ils le font exprès ou pas. C'est tellement énorme ...

    5
    Mercredi 12 Avril 2017 à 17:28

    Triste France .... Non mais faudrait pas les traumatiser ces pauvres petits gamins sans toits (ni lois apparemment ) ... 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :