• Et toi : sexiste ou féministe ?

     

     

    C'est marrant parce que je l'évoquais un peu dans mon précédent post. Enfin, pas de quoi se tordre de rire non plus. Figure-toi que ce matin, je me suis réveillée avec un mail que je qualifierais de moralisateur. Mais attention : moralisateur BIENVEILLANT. C'est important. Lis plutôt :

     

     

     

    Sur le coup, je ne comprenais pas trop le message, jusqu'à ce que je découvre le PS. Suivi du message que j'avais envoyé et auquel se réferrait le message que je recevais. Tu me ... suis ?

    Peu importe l'origine de l'échange, je ne sais pas pourquoi tu veux toujours tout savoir. Le sujet, c'est la culpabilité et le féminisme.

    En relisant mon message, celui auquel la réponse fait référence, je n'en reviens pas, je l'avoue, de me révéler aussi ...  aplatie ? écrasée ? Soumise ? Obséquieuse ? Lourde ? Pénible ? Chiante ? Tout cela à la fois et plus encore, c'est ce que m'inspire la lecture de mon propre message.

    Après l'avoir envoyé. Parce que au moment de sa rédaction, je souhaitais simplement m'excuser pour la surcharge de mails inutiles. 

    J'ai beau ne pas être la dernière (pour ne pas dire que je suis plus souvent la première) à gronder autour de moi ceux qui, tout comme moi, multiplient leur excuses pour me demander un conseil, un service ou simplement m'adresser la parole, ce message matinal m'a fait l'effet d'une douche. Et j'y pense depuis.

    Qu'y puis-je si je ne me sens jamais à ma place à mon âge ? Oui, c'est vrai, j'ai toujours peur de déranger, de mal faire, de déraper, de saoûler, de gonfler, de gêner, d'emmerder, de mal tomber, d'encombrer (la planète ? ), de ne rien apporter.

    D'être de trop, une charge, un boulet.

    Depuis ce matin, je suis en analyse. Comme si tout ça ne me mangeait pas assez la vie. En interrogations diverses sur l'origine de cette volonté de ne pas être remarquée (pourquoi crois-tu que je tienne un blog, hin ? ).  Mais ce qui m'interroge davantage encore, c'est l'évocation du féminisme auquel ma collègue me renvoie. Qu'est-ce que cela peut bien avoir à faire avec le premier sujet ? Les féministes ne s'excusent donc jamais ? 

    Ma fille aussi est féministe. Je sais pas de qui elle tient mais ça vient pas de moi, c'est sûr. (Ou peut-être que si justement. Vas savoir ! ) Je peux t'assurer qu'elle ne me râte pas. A la moindre occasion, elle me donne des leçons. Pas un jour où je ne provoque pas son courroux. Encore hier par exemple, au cours d'un échange des plus anodins, je lui expliquais qu'en ce moment, j'avais beaucoup de mal à communiquer avec un de mes amis qui a, selon moi tous les travers de la psychologie féminine. En particulier, il est extrêmement lunatique. Etant lunatique, je ne sais jamais comment le prendre.

    Oui, okay, je l'ai dit à peu près comme ça. C'est pas du textuel mais le fond est là. Je ne vois pas le problème. J'ai bien un caractère masculin, moi et ça ne me gêne pas des masses. Et on sait que les femmes, généralement plus extraverties que les hommes, ont tendance à avoir des émotions plus débordantes ( = que les hommes). So what ? Il paraitrait que ce serait lié au clitoris des unes et au pénis des autres et ça, je l'ai pas inventé : c'est psychologiquement médical. Ou l'inverse.

    Ouhlalaaaa ... qu'est-ce que j'avais pas dit ! Dans un premier temps, je me suis fait traiter de sexiste. Qu'est-ce que c'est que ce truc encore ? J'ai bien senti que c'était pas bien. Puis elle s'est énervée parce que je ne voyais pas le problème. Enfin, elle a boudé pendant cinq minutes (tu remarqueras que ma fille a le sens du débat. C'est qu'elle a été formée au Christine Angot's club). Pffff ...

    Elle ... s'est excusée un peu plus tard.

    Mais moi, je ne comprends toujours pas. Si quelqu'un pouvait prendre la peine de m'expliquer, ce serait sympa. 

    Pour moi, la vie en général, c'est pas si compliqué : il y a des hommes, des femmes, ou mieux : y'a des femmes, des hommes (c'est que je voudrais pas m'en prendre encore une de travers ! ), des grands, des petits, des gros des maigres, des chauves, des poilus, des handicapés, des noirs, des blancs, des jaunes, des homos, des hétéros, des gentils, des méchants, des cons, des plus malins, des qui savent faire des choses que je sais pas faire, des qui savent pas faire des choses que je sais faire, des qui aiment le fromage sur les pâtes, d'autres qui préfèrent la pizza sans tomates ... tu prends tout ça, tu secoues rien et ça donne le monde dans lequel nous vivons. Dans ma vie à moi, y'a un bonus : tu me laisses respirer, je te laisse respirer, tu vis ta vie comme tu veux et je fais les choses comme je l'entends. Je n'ai pas de revendication particulière à formuler, je veux juste que faites moi pas chier à me mettre dans cette case ou cette autre. Parce que des cases, il m'en manque trop pour que je sois certaine de coller à celle que vous me choisirez.

    Féministes, machos ... j'en pense pas grand chose si ce n'est que tout ce qui me paraît un peu " excessif " ou " extrême " me dérange. Par nature, je m'en éloigne.

    Parce que si on ne peut plus rien dire sans être analysé dans tous les sens ...

    Quant à l'écrire ...

     

     

     

     

    « Et glou et glou et glou et glou ...Elections »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 30 Mars à 08:48

    bonjour dame Michu

    et bien le pere Asterix n'a rien compris a cet echange

    je ne peux aider, je vais passer la journee a me poser des milliers de questions sur cet article intello

      • Jeudi 30 Mars à 12:47

        Bonjour Monsieur Astérix,

        Ca m'étonne pas de toi : tu es un homme. (Aïe ! pourvu que ma fille ne lise pas ça !)

    2
    Jeudi 30 Mars à 08:53

    Bonjour  Madame Michu, juste un mot: Reste comme tu es!

    Ne te préoccupes pas des autres, de ce qu'ils peuvent penser,

    L'essentiel c'est ce que toi tu es, ce  que tu penses et surtout si cela te va bien!

    je comprends que cela soit déstabilisant, mais ressaisis toi vite ensuite, et analyse ta vie, vite fait.

    Poses toi la bonne question: es tu heureuse comme ça? Si oui,alors balaye d'un revers de main (propre  de préférence) toutes ces critiques car pour les gens même de ta famille, tu ne feras jamais rien de bien, pour les autres tu seras un raté ou un  arriviste. Enfin tu ne feras jamais l'unanimité. Il y aura  toujours un pet de travers qui n'ira pas.. Mais toi, oui toi là qui me lit ;Comment te sens tu dans ta vie jusqu’à présent?

    Ceux qui disent  ceci  ou cela, qu'ont ils fait de leur vie, vérifie cela devrait te faire sourire.

    Ceux sont ceux-là qui ont le plus de problèmes, qui ne sont jamais content ....

    Alors chère Madame Michu, point de tristesse tu es bien dans la bonne direction,  garde ton cap et tout ira bien.

    Parole de vieille septuagénaire qui en a aussi entendu des vertes et des pas bien mûres.

    Une grosse bise . Et à plus.♥♥♥

     

      • Jeudi 30 Mars à 12:51

        Bonjour Miss Bougeotte,

        T'inquiète pas ! J'ai peur de déranger mais pour le reste tout va bien wink2 ! Féministe ou pas, j'accepte tout ce qui vient et j'attends le même retour.

        Ch'uis pas triste du tout. Qu'est-ce qui te fait penser cela ? Nonooonnn, j'ai juste été interpelée par cette histoire de féminisme. Je ne vois pas le rapport avec ma manie de m'excuser. 

        Bizossi.

    3
    Jeudi 30 Mars à 12:56

    pour lutter contre le sexisme, a Mexico

     

    http://www.les-infos-videos.fr/2017/03/mexico-des-ecrans-filment-les-fesses-des-hommes-pour-lutter-contre-le-sexisme.html

     

     

     

     

     

    4
    Jeudi 30 Mars à 15:18

    Ce que je pense de tout ça est que en effet les gens en général ont tendance à vouloir nous référencer, nous mettre dans telle out elle case, et pourquoi? alors ça?

    Je ne suis ni féministe, ni sexiste, enfin je crois et, on m'&a souvent dit que j'était à part.

    Tant mieux, car au moins je suis MOI et c'est déjà ça.

     

    Toi, tu es aussi de la race des inclassables car tu ne suis pas le mouvement, tu as tes idées et pour autant je ne t'ai jamais vu les imposer, tu es une personne qui écoute, est interessante et  voilà.

     

    Ta fille, là faut pas s'en faire, les relations mere fille sont toujours épidermiques, y a une sorte de rivalité en elles qui les poussent à nous prendre pour des punching ball à la première occas.

     

    Voilà, ce que j'avais à dire, espérons que ce soit pas à côté de la plaque

      • Jeudi 30 Mars à 16:00

        Bin Popo, kesta ? T'es de mauvais poil ? Bien sûr que non que tu n'es pas à côté de la plaque ! Ah ! ah !

        Ch'uis pas inquiète, t'inkiét ! wink2 Depuis le temps que je suis puncing ball, je sens plus rien happy

    5
    Dimanche 2 Avril à 11:19

    Coucou,  perso je ne pense pas être sexiste ou féministe : j'ai intégré que l'homme et la femme ne sont foutu(e)s pareil et les revendications qui se disent égalitaires, perso je les vois plutôt revendicatrices de différences (et je trouve ça débile ;) ... 

    je serais bien en peine de t'expliquer tel ou tel pourquoi du comment de réactions personnelles, ça me semble hyyyyyper compliqué parce que ça dépend de chacun (et on est nombreux) et ça dépend du ressenti à ce moment précis (moment où chacun va vivre le truc, en fonction de son état à ce moment là) : c'est ça qui est compliqué.

    Ce dont je suis convaincue, c'est que le seul moyen, pour chacun, de s'y retrouver sereinement, sans culpabilité ni gêne, c'est de dialoguer, de discuter, et de s'assurer qu'on parle bien, avec nos langages différents, de la même chose. Sauf que pour ça faut prendre le temps de la disponibilité d'écoute et d'échanges, et ce temps là, aujourd'hui, j'ai l'impression qu'il a un peu mouru ;)

      • Dimanche 2 Avril à 16:06

        Oui. De mon côté, je ne comprends pas ces deux mots. Pour moi, le seul qui vaille, c'est " respect ".

      • Mercredi 5 Avril à 12:55

        itou.
        mais le respect est-il le même d'un individu à l'autre ? 
        est-il ressenti de la même manière ? est-il exprimé de la même manière ?
        et donc : est-il vécu de la même manière ?
        j'suis pas sûre.

         

         



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :