• Analyse sans concession

    C'est l'histoire d'un jeune breton qui nous livre sans aucune concession, avec intelligence, honnêteté et grande sensibilité une analyse de la société .

     

    Je la partage dans sa grande partie.

    « Tant mieuxUn homme sur deux est infidèle ! »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 10 Septembre à 15:51

    Bonjour, quel triste constat  et tellement juste. je comprends très bien son analyse  à ce garçon devenu adulte qui ne voit  son avenir sans aucun plaisir et  avec  résignation.

    La société s'est complétement désengagé de nos enfants mais la faute à qui? Qui à laissé la bride sur le coup, et qui à négligé de conserver nos valeurs,L'évolution même si elle était nécessaire à dérapé, du  trop on est passé à pas assez. On n'a  pas su modérer on est passé dans les extrêmes du  tout permis, et on est là.

    On a laissé faire c'est tellement plus facile, donc tout le monde est responsable  du désarroi des jeunes, au moins de certains qui sont nombreux.

    Il est impossible de faire un compte à rebours, mais si cela était possible par un coup de baguette magique, on tiendrait compte des erreurs et tout irait beaucoup mieux.

    Hélas c'est impossible de  tout redresser, et effectivement je suis bien d'accord avec ce jeune Breton : le monde va à sa perte à très grande vitesse.

    Merci pour cet article qui devrait nous faire réfléchir.

    Bonne journée et une bise.

    2
    Lundi 11 Septembre à 04:40

    Brillante et réaliste  analyse de la Miss en question !cool

    Ne pas être résigné, refuser de vivre à genoux, ruer dans les brancards...faites votre choix..il existe des endroits comme ce blog ou d'autres ( suivez mon regard) où des individus refusent la morne vie qui nous est promise...ou alors nous et vous êtes des faux-derches  et vos paroles écrites sont des mensonges.

    Je refuse ce larmoiement pitoyable, ce'' baissage ''de bras et de pantalon ! RÉVEILLEZ-VOUS! pour pouvoir empêcher les autre de s'endormir.zzz

    3
    Lundi 11 Septembre à 10:35

    Salut

    et bien le weekend on ne chôme pas comme les gaulois,

    de vrais rois fainéants qui se reposent trop le weekend sans alimenter les blogs

     

    pureeeeeeeeeeeeeeeeee l'article bien optimiste qui se donne là, no future revient en force,

    si si, l’impératrice, future is money, future is for rich people, as usual that's all folks

    4
    Lundi 11 Septembre à 12:19

    la vache, j'ai failli ouvrir la porte du four !!

    mais failli seulement, mon premier réflexe a été de chercher qui était derrière ces écrits,  j'en suis là :

    "Tout avait pourtant bien commencé pour moi : une licence en France, une à l'étranger suivies de deux bons masters, un CV attractif et un job de rêve. Mais quelque chose a foiré. Et aussi bizarre que cela puisse paraître, je ne regrette rien. J'ai fait des choix.
    (...)
    Mais au fond, j'ai toujours su que le seul coupable, c'était moi, et mon obstination à rester fidèle à ce que j'ai toujours été : un petit con immature qui emmerde tout le monde.
    Je préfère la voie de la galère à celle de la collaboration. Je prends les jobs de merde où la question de l'intégrité intellectuelle ne se pose pas. Je me tire quand j'estime que ça craint. C'est le meilleur compromis que j'ai trouvé pour payer mon loyer sans m'abaisser humainement. Je n'irais pas jusqu'à dire que je me sens bien dans cette situation précaire, mais je suis fier de suivre mes idées. Finalement, c'est peut être ça la liberté, se réserver le luxe de vous dire d'aller niquer vos mères – en vous souhaitant un bon appétit." (source)

    eûh... il a fait le choix de sa liberté et aussi le choix de ce qu'il en fait, du coup son analyse déconstructive, à me faire ouvrir la porte du four : pas question  he  

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :